accueil forum des droits samedi 19 novembre 2011

télécharger "l'avenir en marchant"

forum
le forum en images PDF Imprimer Envoyer
 
Après le forum, des pistes pour avancer PDF Imprimer Envoyer

Le Forum organisé à Nanterre, à l’initiative de Gauche citoyenne, le 19 novembre dernier, pour la défense des droits, a rassemblé un peu plus de 180 personnes.

Alors qu’il se dit partout que les citoyens n’ont plus guère d’intérêt pour le débat politique, ce chiffre de participants est plutôt réconfortant.

Il démontre aux incorrigibles pessimistes qui ne voient autour d’eux qu’égoïsme et repli sur soi, qu’il est possible de rassembler, un week end d’automne à Nanterre, près de 200 personnes pour débattre de choses qui les concernent.

Cette façon de procéder tranche avec la pratique désormais courante, qui consiste à organiser des débats d’experts, loin des citoyens, pour décider sans eux et le plus souvent contre eux.

Cette façon de faire explique sans doute le succès du Forum.

Lire la suite...
 
PDF Imprimer Envoyer

Succès du forum des droits initié par Gauche Citoyenne 

"Ce n'est pas la crise pour tout le monde, nos droits pour en sortir"

Maison de Quartier du Chemin de l'Ile Samedi 19 Novembre

 
journal N°2 forum PDF Imprimer Envoyer

 

page1

Lire la suite...
 
PDF Imprimer Envoyer

APPEL POUR LA TENUE, A NANTERRE,

D’UN FORUM DES DROITS

 

Il y a un peu plus d’un an, se tenait à Nanterre, la réunion fondatrice de Gauche citoyenne, en présence de militants associatifs, syndicaux, politiques, de citoyennes et de citoyens engagés dans la vie locale à Nanterre et à Suresnes et de nombreux élus.

 Depuis sa création, Gauche citoyenne a activement participé aux combats locaux et nationaux, visant à s’opposer à la politique de casse sociale et de remise en cause des droits, conduite par les gouvernements de Nicolas Sarkozy : retraites, défense de l’hôpital public, finances locales, transports publics, postiers des hauts de seine, logement….

 Mais elle a aussi posé la question que personne ne peut plus contourner, des limites des formes actuelles de l’action politique, et des freins mis à la mobilisation et à l’engagement des citoyens.

 

Lire la suite...