accueil forum des droits samedi 19 novembre 2011 Atelier “Economie et emploi”

télécharger "l'avenir en marchant"

Atelier “Economie et emploi”



l'atelier en vidéo PDF Imprimer Envoyer
 
compte rendu PDF Imprimer Envoyer
Atelier “Economie et emploi”

 

 

Animatrice : Ghislaine QUILIN

 

Intervenants :

Michel DONNEDU – Secrétaire confédéral CGT

Michel BOUVY – Secrétaire départemental UNSA

Jérôme DORMOY – Directeur de la MEF de Nanterre

Jean GIROULT – Président d’Essor

Patrick VIVERET- Philosophe de l’Economie

 

 

1-    Rappel du cadre général

 

-         Crise du modèle de développement ultra – libéral

-         Financiarisation de l’économie : 97% des mouvements sur les « marchés financiers » sont purement spéculatifs, ne concernent pas l’économie « réelle »

-         Degré d’inégalité jamais atteint : les 225 personnes les plus riches du monde ont des revenus égaux aux 2 milliards les plus pauvres.

-         Une désindustrialisation de la France : l’Industrie représentait 18% de la richesse nationale, il y a 25 ans, 12% aujourd’hui : à titre de comparaison, elle représente 24% en Allemagne.

2-    Rappel du cadre Nanterrien

 

-         100 000 emplois sur la commune alors que la population en position d’être active est de 45 000.

-         Pourtant la ville compte 6 500 chômeurs (+ 50% en 3 ans) avec un fort taux de + de 50 ans et de jeunes. De nombreux jeunes chômeurs de rentent pas dans cette statistique dans la mesure où ils n’ont pas de droits à indemnités.

-         Alors que le niveau de créations d’entreprises est élevé : 600 à 700 par an.

3-    Les axes de solution

 

1er axe : la Formation

            Travailler sur l’offre locale de formations adaptée aux métiers disponibles sur le territoire de la commune :

-         Une information peut être développée sur les temps de formation, parfois peu importants, pour certains métiers (Bâtiment par exemple) qui constituent pourtant gisements d’emploi.

-         S’opposer à la dévalorisation de certains métiers auprès des jeunes.

-         Mieux mobiliser la Taxe d’Apprentissage versée par es entreprises : les entreprises de notre commune versent une très important Taxe d’Apprentissage mais elle est très peu reversée à la formation sur notre territoire.

 

2ème axe : le développement de l’utilisation des droits

Un débat s’est engagé sur l’utilisation et le développement des Droits des salariés.

Les intervenants syndicalistes expriment leur expérience de terrain en soulignant l’extrême importance de ces droits : l’utilisation des droits, c’est du temps de gagné qui peut être utilisé à l’information de la population et à rassembler contre les plans sociaux.

Les droits des salariés n’ont donc rien d’abstrait.

3ème axe : s’opposer aux discriminations à l’emploi.

 

      2 aspects (entre autres) :

-         Un aspect politique qui relève de notre participation aux actions nationales, et à leurs applications locales, pour s’opposer aux discriminations.

-         Un aspect de formation des jeunes à la présentation à un emploi : un très large champ de travail existe à ce niveau.

4ème axe : La demande d’emploi à l’autorité publique

      Il s’agit ici, plutôt d’une constatation.

Le secteur économique privé est discrédité : la demande d’emploi s’adresse donc prioritairement au politique et au secteur public, et le secteur public le plus proche, c’est la Municipalité.

Le problème est que les ressources du secteur public sont mises en cause par la politique budgétaire décidée au niveau national.

 

 
PDF Imprimer Envoyer
Atelier “Economie et emploi”

 

Nanterre troisième « employeur en Ile de France après Paris et Courbevoie présente une situation exceptionnelle avec  96 000 emplois pour une population de 91 000 habitants  soit 2,16 emplois par personne en âge de travailler et dans le même temps le  taux de chômage de 13,4%  pouvant atteindre 40% dans certains quartiers en ZUS pour les jeunes de moins de 25 ans.

L’atelier abordera les politiques créatrices d’emploi dans tous les domaines d’activité – artisanat, industrie et pas uniquement tertiaire– les plans de prévention de l’emploi à long terme dans les entreprises. Seront évoqué  les mesures nécessaires à une meilleure adéquation entre l’offre d’emploi et les demandeurs d’emploi  et salariés en particulier dans les domaines de l’éducation et de la formation tout au long de la vie mais également le développement de dispositif comme l’  insertion.   

Quelles  luttes et initiatives à élaborer tant au plan national que local pour que de telles mesures soient mises en œuvre ?

Face à l’incapacité actuelle  du capital financier pour assurer le plein emploi, l’atelier étudiera  la notion de droit à l’emploi comme projet de vie et non au « job » comme simple condition de survie avec les conséquences liées à cette perspective comme le revenu d’existence.

Participants à la table ronde : Michel Donnedu (secrétaire confédéral de la CGT), Michel Bouvy (secrétaire départemental de l’UNSA), Patrick Viveret (économiste), Jean Giroud (Président d’Essor).

 
«DébutPrécédent12SuivantFin»

Page 1 sur 2