accueil infos nationales avec médiapart, monde diplo, basta ! Le LDDS est-il vraiment durable et solidaire ?

télécharger "l'avenir en marchant"

Le LDDS est-il vraiment durable et solidaire ? PDF Imprimer Envoyer

L'argent du Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) est censée être utilisé pour des investissements à long terme en faveur du logement social, des collectivités locales, des PME ou de la transition écologique. Mais est-ce la réalité ?

- #PasAvecNotreArgent / #PasAvecNotreArgent

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) (comme le Livret A et le Livret d'épargne populaire), fait partie de l'épargne réglementée par les pouvoirs publics, ce qui permet de bénéficier de placements sûrs, à des taux d'intérêt plafonnés mais indexés sur l'inflation et dont les intérêts versés sont exonérés d'impôt et de prélèvement social. Le montant total de l'épargne placée par les français·e·s sur les 23,9 millions de LDDS s'élevait à 106 milliards d'euros en juin 2018. Cette épargne réglementée est censée être utilisée pour des investissements à long terme en faveur du logement social, des collectivités locales, des PME ou de la transition écologique. Mais est-ce vraiment la réalité ?

Non !

Les grandes banques et la Caisse des dépôts et consignations (CDC) collectent et gèrent l'argent du LDDS de manière opaque. Seule une petite partie de cet argent financerait réellement la transition écologique, les travaux d'économie d'énergie dans les bâtiments anciens ou l'économie sociale et solidaire.

Pire, les banques et la CDC sont incapables de garantir que l'argent du LDDS n'alimente pas les 200 multinationales responsables de 90% des émissions de gaz à effet de serre, cause majeure des dérèglements climatiques. Un rapport publié en décembre 2017 par 350.org et l'Observatoire des multinationales démontre que la CDC investit massivement dans des multinationales du secteur des combustibles fossiles telles que Engie ou Total et notamment dans 12 projets particulièrement polluants et dangereux pour le climat et les communautés [1].

Alors que faire ?

Se mobiliser pour :

  • Exiger la transparence à la CDC et aux banques sur l'usage qu'elles font de l'argent du LDDS ;
  • Obtenir l'exclusion des 200 multinationales responsables de 90% des émissions de gaz à effet de serre du portefeuille du LDDS.

Comment ?

En vous impliquant dans la campagne #PasAvecNotreArgent afin que l'épargne du LDDS ne soit plus utilisée pour financer les énergies fossiles et la finance nocive. Notre objectif à moyen terme : sortir des milliards d'euros de ces industries toxiques et les orienter vers un pôle bancaire public écologique et solidaire placé sous contrôle citoyen.

Avec cette campagne, chaque citoyen·ne peut agir individuellement et collectivement :


[1] Pour en savoir plus : https://france.zerofossile.org/cdc/


Lire l'article complet sur attac