accueil infos nationales avec médiapart, monde diplo, basta ! États capturés : les gouvernements nationaux, défenseurs des intérêts privés au sein de l'UE

télécharger "l'avenir en marchant"

États capturés : les gouvernements nationaux, défenseurs des intérêts privés au sein de l'UE PDF Imprimer Envoyer

Les États membres de l'Union européenne sont étroitement impliqués dans, et responsables de, l'ensemble des législations et des politiques européennes. Les gouvernements fixent la direction stratégique de l'UE, participent de près à la fois à l'élaboration et à la mise en œuvre des règles européennes, et c'est à eux qu'il revient d'approuver en dernière instance toute la législation de l'Union. Le rapport « États capturés : quand les gouvernements nationaux défendent des intérêts privés au sein de l'UE » met en lumière un déficit démocratique criant : trop d'États membres, sur trop de sujets, sont des États capturés, qui permettent aux intérêts privés d'influencer négativement leurs décisions sur les dossiers européens. Au lieu d'agir pour l'intérêt public de leurs propres citoyens et de ceux de l'UE tout entière, ils sont devenus des véhicules de l'influence des multinationales.

- Face aux dérives austéritaires, construire une Europe solidaire / Multinationales, Lobbies, Taxation des transactions financières (TTF)

Les États membres de l'Union européenne sont étroitement impliqués dans, et responsables de, l'ensemble des législations et des politiques européennes. Les gouvernements fixent la direction stratégique de l'UE, participent de près à la fois à l'élaboration et à la mise en œuvre des règles européennes, et c'est à eux qu'il revient d'approuver en dernière instance toute la législation de l'Union. Le rapport « États capturés : quand les gouvernements nationaux défendent des intérêts privés au sein de l'UE » met en lumière un déficit démocratique criant : trop d'États membres, sur trop de sujets, sont des États capturés, qui permettent aux intérêts privés d'influencer négativement leurs décisions sur les dossiers européens. Au lieu d'agir pour l'intérêt public de leurs propres citoyens et de ceux de l'UE tout entière, ils sont devenus des véhicules de l'influence des multinationales.

Voir le « résumé exécutif » du rapport en français ci-dessous.
Consultez le rapport complet (en anglais), en cliquant sur ce lien.


Lire l'article complet sur attac