accueil infos nationales avec médiapart, monde diplo, basta ! Attac a fêté ses 20 ans en région Rhône-Alpes, le 28 septembre à Montmélian (Savoie)

télécharger "l'avenir en marchant"

Attac a fêté ses 20 ans en région Rhône-Alpes, le 28 septembre à Montmélian (Savoie) PDF Imprimer Envoyer

Le 28 septembre, par une magnifique journée ensoleillée, des militant·e·s en provenance de toute la Région se sont acheminé·e·s vers la petite ville de Montmélian (Savoie) où le Comité local Attac Savoie a vu le jour il y a précisément … 20 ans… !

- Attac en 2018, 20 années de luttes et ça va continuer de plus belle ! / Histoire de l'altermondialisme, Altermondialisme

Le 28 septembre, par une magnifique journée ensoleillée, des militant·e·s en provenance de toute la Région se sont acheminé·e·s vers la petite ville de Montmélian (Savoie) où le Comité local Attac Savoie a vu le jour il y a précisément … 20 ans… !

Cette journée – mémorable – était préparée collectivement par des membres des différents comités locaux de toute la Région Rhône-Alpes (volontairement sans l'Auvergne trop lointaine !) depuis plusieurs mois, avec le soutien actif d'Attac France.

L'anniversaire a débuté joyeusement par une installation dans une très belle et vaste salle : des expos photos retraçant des actions notables organisées par les Comités locaux sur les 20 ans passés, des stands tenus tant par des membres fondateurs locaux que par des associations « proches », une buvette bio et locale, une exposition de costumes et de décors (récents ou plus anciens) utilisés par des comités locaux lors d'actions de rue, une vidéo sur le G8 d'Evian, l'exposition sur les 20 ans d'Attac inaugurée lors de l'université d'été de Grenoble en 2018… etc...
Les activités proprement dites ont démarré dès 10 heurs du matin avec le choix de participer à l'un d'un des 4 ateliers de formation – animés par des militant·e·s régionaux·ales très investi·e·s – Ces ateliers ont été très suivis (environ 90 personnes présentes le matin) :

  • La ligne Lyon-Turin ferroviaire : où en est-on ?
  • Attac France, comment ça marche ?
  • Climat et Transports, un exemple de méthodologie de sensibilisation qui peut (et doit) se décliner sur d'autres thèmes..
  • Comment s'impliquer dans les élections municipales (sans faire imploser un Comité local...) ?

Ensuite, les participant·e·s on pu déguster un excellent et original repas bio, végétarien et local préparé par David et Florence « Du soleil dans votre assiette ». Cette petite entreprise innovante fait partie d'une pépinière d'entreprises (Oxalis) qui démontre que les alternatives locales concrètes ne font pas seulement partie d'une longue liste (dont on ne saurait que faire ?) mais ont déjà initié le changement de système préconisé… par Attac !
Repas dont l'ambiance a aussi été animée grâce à la chorale de Chambéry « les échos râleurs ».

Puis retour des militant·e·s (plus nombreux·ses encore que le matin, avec la participation remarquée de « récent·e·s » adhérent·e·s - surtout locales !) dans un des 4 ateliers de formation de l'après midi, eux aussi animés par des militant·e·s régionaux·ales :

  • Comment asservir un peuple et coloniser un pays ? L'Europe au travers de l'exemple de la Grèce
  • Les retraites à point
  • Les actions de désobéissance civile : pourquoi ? Comment ? Quels risques juridiques ?
  • Quels outils d'éducation populaire développer ? des films-débats (ex. les Bobines du Léman), des cafés citoyens (ex. les Repaires de Là-bas si j'y suis…), ceux du CADTM (animations de rue, ateliers, panneaux thématiques, diaporamas…)

A l'issue des ateliers, un regret unanimement exprimé = pas assez de temps pour approfondir les thèmes choisis… Certains comité locaux envisagent déjà une suite à ces temps de formation. Une appréciation très positive, également unanime, sur la très grande qualité de prestation des intervenant·e·s ! Dommage que l'objectif d'attirer des militant·e·s « récent·e·s » ne soit atteint que pour Attac Savoie...

A l'heure dite, la batucada chambérienne « l'écho des bidons » sonnait cependant joyeusement la fin du temps consacré à la formation militante, pour permettre d'enchaîner avec un débat animé par Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac France, sur le thème « Contre Macron et son monde, préservons les biens communs ». Ce débat s'est déroulé, comme convenu d'avance avec l'animatrice, sous la forme d'une « conférence inversée » : après une courte introduction d'une dizaine de minutes par Aurélie, les participant·e·s (environ 250 personnes) ont « planché » 15 minutes par groupes de proximité de 10 personnes pour formuler des questions collectivement. Un·e porte parole de chacun des groupes a pu alors poser à tour de rôle les questions ainsi préparées à Aurélie, qui y a répondu avec beaucoup de pertinence et de conviction. Un échange riche et porteur d'espoir quant aux convergences !

Après un repas, proposé à nouveau par « du soleil dans votre assiette », et toujours très apprécié, la soirée s'est poursuivie musicalement avec un récital donné par « Néotopia » (chants militants), qui a ainsi fait découvrir une chanson d'anniversaire spécialement écrite pendant l'été 2019 pour cette occasion. A noter qu'une version « studio » est en cours d'enregistrement, que nous diffuserons dès que possible.
Pour finir en beauté avec un bal folk cajun avec le groupe « Advien'quepeux » ! Ambiance garantie bien que nombre de militant·e·s soient déjà reparti·e·s.

Si le bilan financier est globalement positif (+300 euros), le bilan militant est, lui, très positif : une bonne participation des adhérent·e·s et sympathisant·e·s locaux, des miltant·e·s qui en redemandent côté formation, une excellente collaboration entre les comités locaux de la région - qui ont regretté qu'il n'y ait pas encore davantage de temps dédié à « faire connaissance » -, présence remarquée de nombreux « partenaires » tant locaux que régionaux d'Attac, une couverture médiatique locale inattendue…

Le lendemain, une manifestation prévue de longue date avec le collectif savoyard « faisons barrage » réunissait à Saint-Michel de Maurienne une soixantaine de militant·e·s affichant une convergence GJ/Attac/CGT.
Quoique bien paisible, cette manifestation s'est trouvée, à notre grande surprise, « encadrée » par un peloton de gendarmerie anti-terrorriste sur-armé, qui a ciblé dans la matinée une des participantes (lors d'un contrôle d'identité), puis est venu l'arrêter toutes sirènes hurlantes pendant le pique-nique de midi. Les militant·e·s encore présent·e·s se sont alors délocalisé·e·s à Saint-Jean de Maurienne pour attendre la sortie de la jeune militante d'Attac Savoie arrêtée, qui est restée 6 heures en garde à vue, et sera convoquée le 10 février 2020 au Tribunal d'Albertville pour « outrage ».

Conclusion : une action du dimanche pas assez préparée par les organisatrices (consensus d'action, objectifs, repérage du trajet, consignes données aux militant-e-s... etc...) Constat aussi d'avoir totalement sous estimé la volonté de « casser les convergences », que les savoyard·e·s pensaient trop naïvement réservée aux grandes manifestations des grandes agglomérations françaises… Une bonne leçon à tirer pour l'avenir !


Lire l'article complet sur attac