accueil Nanterre...

télécharger "l'avenir en marchant"

nanterre
Plus jamais de Chokri Belaïd PDF Imprimer Envoyer

En image des photos de la veillés suresnoise avec la section française du Front Populaire pour condamner l'assassinat de Chokri Belaïd.

Gauche Citoyenne y était bien entendu !

Lire la suite...
 
Jacqueline Fraysse officiellement honorée par l’Algérie PDF Imprimer Envoyer
Jeudi 20 décembre, Jacqueline Fraysse s’est vu remettre une médaille honorifique de la part du président de la République d’Algérie en reconnaissance de ses “nobles actions envers l’Algérie” durant et après la guerre d’Algérie.

 

Cette distinction ainsi qu’un diplôme d’honneur lui ont été remis par le Consul d’Algérie à Nanterre, monsieur Abdelkader Dehendi, lors d’une cérémonie organisée au siège du Consulat, en présence de membres de la Fédération FLN de France, d’élus locaux, dont le maire de Nanterre, Patrick Jarry, et le premier adjoint de la ville Gérard Perreau, ainsi que de nombreux représentants du mouvement associatif.

 

Jacqueline Fraysse s’est distinguée pendant la guerre d’Algérie par son engagement contre le colonialisme, pour la paix et l’indépendance de l’Algérie. En sa qualité de médecin, elle a soigné les populations des bidonvilles de Nanterre. Maire de Nanterre, elle a initié dès 1989 le premier jumelage de la ville avec Tlemcen et a posé en face de la Préfecture une plaque commémorative de la répression sanglante du 17 octobre 196.

En lui remettant la distinction, décernée dans le cadre du 50eme anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, le consul de Nanterre a affirmé que cet hommage témoigne de son « engagement fidèle” pour les causes justes, assurant que “l’Algérie n’a jamais oublié ses amis”.

 

Vous lirez ci-dessous l’intervention de Jacqueline Fraysse.

 

Lire la suite...
 
Communiqué de presse de Gauche Citoyenne : pour une péréquation juste et équitable. PDF Imprimer Envoyer

L’action spectaculaire entreprise par le maire EEV de Sevran, Stéphane Gatignon, met au cœur de l’actualité médiatique la problématique complexe du partage des richesses entre collectivités territoriales.

La réforme des critères de contribution au fond de péréquation de la région Ile-de-France (FSRIF) engagée à l’occasion de la loi de Finances 2012 par le gouvernement Sarkozy a engendré un nombre non négligeable d’effets pervers. Jusque là, les communes dont les populations sont les plus pauvres, bénéficiaires de la dotation de solidarité urbaine et de cohésion sociale, étaient exonérées de contribution au FSRIF.

Lire la suite...
 
Contrat de développement territorial PDF Imprimer Envoyer

 

La Défense ne doit pas garder les mains libres !

Une déclaration de Patrick Jarry

Les habitants et les salariés de cette partie de l’Ouest Parisien ont un besoin urgent de participer, avec leurs communes, au devenir de leur territoire. C’est le sens de l’action entreprise depuis plusieurs mois par cinq villes, Courbevoie, La Garenne-Colombes, Nanterre, Rueil-Malmaison et Suresnes, dans le cadre d’un Syndicat d’études et de projet (le SIEP des Deux Seine) en associant nombre d’acteurs économiques et sociaux. Fruit de leurs réflexions, un premier document a été rendu public, présenté dans les conseils municipaux, et débattu à Nanterre lors d’une réunion publique.

 

Proposant sur nombre d’aspects des orientations innovantes, pour concilier développement et qualité de vie pour tous, et engager une action écologique d’envergure, ce document devait permettre de parvenir à la signature d’un accord cadre avec l’Etat, préfigurant un Contrat de Développement Territorial. Ce contrat résulte de la loi sur le Grand Paris et détermine, dans une vision partagée avec l’Etat pour un territoire donné, le type de développement économique, les logements à construire, les nouveaux projets de transports, notamment les gares du futur métro Grand Paris.

Lire la suite...
 
les habitants du 92 payent pour la Defense PDF Imprimer Envoyer

Jusqu'où les habitants des Hauts de Seine paieront-ils pour

La Défense  (déclaration de P. Jarry) ?

 

Le 30 mars, le Conseil General réuni en séance plénière inscrivait à son budget 2012, une participation de 9,27 millions d'euros à l'établissement DEFACTO, (hausse de 87% par rapport à 2011 !!!).

Au moment du vote, Patrick Jarry, maire de Nanterre, a très vivement dénoncé ce choix qui fait payer à tous les habitants des Hauts de Seine l'entretien du quartier d'affaires et a incité l’assemblée départementale à être attentive aux risques financiers encourus à la Défense.

Pour certains la solution pour couvrir ces déficits est une fuite en avant dans la construction de nouvelles tours au delà du plan de renouveau de la Défense. Une voie hasardeuse selon lui, notamment en termes de qualité urbaine avec « le risque de rendre ce quartier totalement invivable, pour ceux qui y travaillent, comme pour ceux qui vivent autour ».

Le Maire a formulé des propositions pour couvrir ce déficit abyssal et assurer un développement raisonnable qui inscrive enfin le quartier d’affaires dans un projet de territoire plus solidaire et plus durable :

  • 1/3 à la charge des deux communes de Puteaux et Courbevoie qui ont, pendant trente ans, profité des retombés économiques de La Défense leur permettant de se développer sans jamais recourir à l'emprunt.
  • 1/3 à la charge des propriétaires des tours qui ont dans le même temps su tirer le maximum d’une taxe sur le foncier bâti et d’une taxe professionnelle parmi les plus basses en Île de France.
  • Enfin, le dernier 1/3 pris sur le développement de la Défense, car il ne s’agit pas de bloquer tout nouveau projet.

"Je pense que le Conseil General aurait intérêt à travailler sur des propositions de cet ordre. Je le dis avec d’autant plus de conviction que l’engagement du département dans DEFACTO est grand. Sans solution d’avenir, le département des Hauts de Seine sera d’une manière ou d’une autre impliqué dans la question du déficit de la Défense."

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 3 sur 10