télécharger "l'avenir en marchant"

PDF Imprimer Envoyer

« Les quartiers populaires et la politique » :

Cinq débats dans cinq quartiers de Nanterre et Suresnes.

 

A partir d’un court métrage fait de paroles d’habitants, intitulé « Les quartiers populaires et la politique » (disponible sur le site), une série de débats a été initiée par Gauche Citoyenne dans des quartiers de Nanterre et Suresnes.

 

Trois thématiques sont abordées dans ce micro-trottoir : « les citoyens et leur capacité d’engagement », « les citoyens et leur rapport aux organisations politiques » et « un message à l’adresse de la gauche ».

 

 

Réunissant à chaque fois plusieurs dizaines de personnes, en présence du maire de Nanterre Patrick Jarry et de la députée Jacqueline Fraysse, les débats allaient bon train : « Qu’entendez-vous par quartiers populaires » ? « Comment la Gauche Citoyenne va-t-elle faire autrement que les partis traditionnels ? », « C’est quoi faire de la politique autrement ? », « Gauche Citoyenne est-elle un mouvement local ou a-t-elle vocation à s’organiser nationalement ? », « Que faisons-nous après ce film et cette première rencontre ? »…

 

Des questions d’apparence simple, de plus en plus partagées, et qui pourtant ne trouvent pas de réponses évidentes, de réponses absolues… Y-en-a-t-il ?

 

Gauche Citoyenne assume cet état de fait, le revendique même : elle ne proposera pas de « solutions clef en mains », tombées d’en haut, élaborées par des « sachants ». Ces procédés ont fait leur temps. Ils ont montré leurs limites et semblent à bien des égards obsolètes. Gauche Citoyenne propose plutôt un lieu d’échanges et de partage, des méthodes de travail permettant d’aboutir sur des projets concrets avec un but affiché : œuvrer collectivement, sans exclusive, à l’implication citoyenne la plus large. Pourquoi ? Parce que nous savons – les révolutions du Maghreb nous le rappellent si nécessaire- qu’il n’y aura pas d’évolution progressiste significative de nos sociétés sans l’implication massive du peuple. 

 

C’est dans cet esprit que la suite de la démarche est envisagée. Le 30 avril, à Nanterre, salle des Anciennes Mairies, une restitution de chacun de ces cinq débats sera faite par des habitants des quartiers rencontrés lors des projections. Ils partageront leur ressenti, ce qui les a intéressés, ce qui leur a déplu. Il restera à imaginer ensemble les perspectives, la suite de ce que nous venons d’entreprendre.

 

Nous pourrons compter, à cette occasion, sur la participation de Gustave MASSIAH* qui vient de publier son dernier ouvrage « Pour une stratégie altermondialiste ».

 

Nous croyons aux rêves, et vous ?

En espérant vous rencontrer bientôt pour construire.